Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 10:47

Modèle financier universel

1) La comptabilité générale du travail échangeable de la valeur du capital repose depuis sept siècles sur la distinction entre :

⦁    la lettre et le chiffre,
⦁    l'actif et le passif,
⦁    le bilan et le hors-bilan,
⦁    la partie et la contrepartie.

2) La Toile informatique mondiale constitue depuis 1995 un marché unique d'échange de l'information sur les personnes, les choses, les prix et les processus de production.

3) Il est possible d'organiser la propriété de l'information numérique pour que :
⦁    tout objet échangeable soit singularisé par 4 types de personne : le possédant, le vendeur, l'acheteur et l'assureur du prix
⦁    tout objet réglé par un prix en monnaie soit concret, réel, profitable et vérifiable
⦁    tout règlement monétaire soit adossé à un crédit de capital qui représente un actif titrisable par des mots exprimant la certitude d'un bénéfice qui ne nuise à personne ; autrement dit, le prix réintègre toutes les externalités immatérielles, ethiques, sociétales et environnementales
⦁    tout règlement monétaire est comptablement provisionné sur quatre niveaux de primes d'assurance constituées de travail décrit, de crédit quantifié, de capital évalué disponible et de risque mutualisé dans des sociétés juridiquement formées.

Finalité de la compensation

4) L'égalisation comptable du passif à l'actif en résultat monétaire des flux, en bilan et en hors-bilan s'appelle la compensation.
La compensation est universelle ; elle concerne :
⦁    toutes les personnes (contreparties) membres de sociétés de toute nature locale ou générale ;
⦁    tous les objets que l'intelligence humaine transforme par le travail dans le temps réel ;
⦁    toutes les finalités que la personne individuelle ou collective peut décider de poursuivre ;
⦁    tous les environnements de contraintes et de contexte où la personne physique et morale choisit de se placer.

5) La compensation justifie la monnaie qui matérialise le prix de tout engagement personnel à livrer le service d'un bien du présent immédiat au futur le plus lointain.

6) La finalité de la compensation est l'équivalence permanente en monnaie du prix total de toutes les promesses engagées dans le temps avec tous les travaux effectivement engagés pour livrer un service véritable à une échéance déterminée du futur.
Par sa finalité, la compensation définit la monnaie comme unité de compte à l'intérieur des sociétés qui garantisse à toute personne effectivement engagée par une chose ou par un prix qu'elle sera bien réglée dans le futur par le présent.


Informatisation algorithmique de l'équilibre de compensation

7) John Maynard Keynes a proposé en 1944 au nom du gouvernement britannique un schéma mondial de compensation fondé sur l'égalité de droit et de crédit entre les Etats souverains.

Le marché mondial de compensation a été effectivement mis en oeuvre par le système financier actuel mais sur la base d'une anarchie comptable et juridique sans valorisation du capital systémique porté par les Etats de droit et de liberté.
Le système a été mis objectivement en faillite le 15 septembre 2008 par un droit de tirage illimité des banques sur le capital fiscal des Etats de droit.

8) L'absence de consolidation comptable locale et mondiale entre l'économie réelle et l'économie publique (au sens anglo-saxon de marché financier) permet au shadow banking d'imputer les primes de risque financier aux déposants, en lieu et place des investisseurs réels qui disposent des moyens de transformation du capital de risque adossé à la réalité vérifiable en Droit.

9) La Toile informatique mondiale, adossée par les réseaux sociaux existant à un état civil de toutes les contreparties financières physiques et morales dans un marché délimité par un même fichier central d'identités personnelles, peut constituer une chambre de compensation en monnaie numérique infalsifiable.

10) Un algorithme numérique de compensation est en cours d'écriture pour un tel marché monétaire de collatéralisation systémique des prix à la réalité économique titrisée en travail descriptible.

11) L'indexation de tous les prix à la réalité titrisée par des personnes numériquement identifiées repose sur un modèle de données relationnelles à 8 tables (Substantifs, Personnes, Objets, Biens, Primes, Offres, Prix, Définitions) et 27 arguments.

12) Le fonctionnement de l'algorithme est physiquement scalable par l'Internet et totalement intégrable dans les systèmes d'information bancaires actuels.

Partager cet article

Repost 0
Pierre Sarton du Jonchay - dans Compensation
commenter cet article

commentaires

Pierre Sarton Du Jonchay

  • : Le blog de Pierre Sarton du Jonchay
  • Le blog de Pierre Sarton du Jonchay
  • : La crise économique actuelle a ses racines dans la civilisation. La compréhension des phénomènes en cours exige une redéfinition de la monnaie, du crédit, du risque, du marché et de la responsabilité publique. La discussion est ouverte.
  • Contact

Pierre Sarton du Jonchay

Atlantico.fr

Le Cercle des Echos

LinkedIn

Viadeo

Recherche

Catégories