Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 17:38

La bible judéo-chrétienne est le plus ancien traité d'économie politique dont dispose l'Occident. La monnaie y est présentée comme un instrument matériel de l'économie interpersonnelle de l'amour. La tragédie civilisationnelle politique et financière en train de s'accomplir est celle de l'adoration du veau d'or dans le Sinai pendant que Moise reçoit la Loi. La monnaie est la matérialisation de la loi de vie en société ; donc la quantification politique du travail humain de transformation collective de la matière en objet d'expression de l'amour entre les membres de la société.

Depuis le début de l'ère industrielle moderne, la civilisation humaine découvre, derrière la loi de vie en société organisée, son extraordinaire capacité de transformation de la matière par le travail. La loi de vie est contenue dans la monnaie qui compte le prix des activités humaines. Elle a été oubliée derrière ce qu'elle produit : la monnaie a été déconnectée du crédit ; et le crédit a été détaché de la rémunération du travail. Les hommes perdent dans la crise actuelle la signification de leur travail ; le travail n'est plus production de vie pour les autres mais sacrifice d'adoration du veau d'or. Toute la finance spécule sur l'image quantitative de la richesse et cesse de financer l'économie de la réalité humaine travaillée.

Derrière l'humanité qui se détruit dans la spéculation idolâtre, l'humanité qui anticipe, entreprend et travaille continue de se recevoir de la loi de l'amour. Pour protéger l'investissement humain de l’idolâtrie financière, il suffit de rendre distincte la vraie monnaie des monnaies falsifiées par la spéculation. L'Union Européenne peut convertir l'euro en étalon de crédit objectif, c'est à dire en unité de compte infalsifiable du prix du travail mu par la loi du vivre ensemble dans la durée. L'UE est un espace multinational de vivre ensemble par la réception de la Loi dans des nationalités et des cultures distinctes.

L'UE peut créer un marché financier unifié de compensation des lois nationales, du crédit de tout emprunteur et du travail personnel de production. L'euro est alors converti en monnaie européenne véritablement commune de mesure de la justice, du crédit et du travail comme biens universels de l'humanité. L'euro commun permet de réguler la convertibilité des monnaies nationales rétablies. A l'intérieur de la communauté juridique européenne, les monnaies nationales quantifient la responsabilité des nationalités à appliquer les lois communes de la justice, du crédit et du travail.

Le marché européen de compensation en euro est la mise en commun de la loi dans les coeurs. Il expose en pleine lumière les compensations privatives opérées par le système financier opaque en monnaie spéculative. La compensation européenne instaure simplement la transparence et le traçage des contrats financiers d'assurance, d'investissement et de crédit qui financent un vrai travail de transformation du réel dans la Loi. L'euro étalon de crédit multinational européen devient outil de moralisation de la finance ; les acteurs de l'économie réelle sont restaurés dans la Loi du vivre ensemble. La spéculation reste libre mais ne peut plus détruire le vrai travail sans que personne ne puisse en juger de bonne foi.

Partager cet article

Repost 0
Pierre Sarton du Jonchay - dans Débat
commenter cet article

commentaires

Pierre Sarton Du Jonchay

  • : Le blog de Pierre Sarton du Jonchay
  • Le blog de Pierre Sarton du Jonchay
  • : La crise économique actuelle a ses racines dans la civilisation. La compréhension des phénomènes en cours exige une redéfinition de la monnaie, du crédit, du risque, du marché et de la responsabilité publique. La discussion est ouverte.
  • Contact

Pierre Sarton du Jonchay

Atlantico.fr

Le Cercle des Echos

LinkedIn

Viadeo

Recherche

Catégories