Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 15:37

La raison d'un basculement dans l'économie de la responsabilité après le référendum grec est double et libre. Libre, parce que quoi qu'il arrive, on peut assassiner qui on veut si on le veut à la condition de savoir mentir, se cacher et se dissimuler. Double parce que la numérisation de la monnaie et des paiements induit à la fois un nommage de tout ce qu'on peut reconnaître dans la responsabilité personnelle causale et un traçage objectif de tous les éléments effectivement engagés de la responsabilité des biens vendus parce que préalablement achetés par le crédit de la monnaie.

La religion féroce qui sous-tend l'euro mis en défaut en Grèce, repose sur l'affirmation de l'impossible existence de la responsabilité humaine des causes d'un quelconque bien commun objectif. Une manière de vivre partagée et partageable des peuples européens ne peut résulter que d'un choix libre explicite et délibéré des majorités à l'intérieur de ces peuples. Si les Grecs votent "non" dimanche, la preuve sera administrée que les peuples peuvent réellement choisir, s'ils en ont la volonté, la réalité commune qui leur convient. Même si les gens de pouvoir ignorent ou font semblant d'ignorer les moyens de la liberté du vivre ensemble.

L'inertie des peuples et de l'histoire peut nous faire prévoir un retard permanent du changement effectif sur le changement urgent nécessaire. Le référendum grec peut nous conduire tous dans le fossé. Mais nous ne mesurons pas encore l'accélération de l'histoire, de la pensée et des comportements dans le nouveau monde connecté, numérique, unifié où nous arrivons.

Ce que nous pouvons désormais voir et sentir par le web n'en reste pas moins une toute petite fraction de la réalité en gestation. Dans cette réalité il y a l'évolution des coeurs et des esprits confrontés au réel sensible critique. Dans la localité des relations interpersonnelles subjectives sont en train d'émerger des mutations dont nous n'avons aucune idée, que ce soit en direction du pire ou du meilleur.

Les personnes humaines existent dans la réalité sensible les unes par les autres. La conséquence est que les micro-sociétés qui naissent des relations interpersonnelles sont efficaces à produire une réalité universellement satisfaisante pour des gens normaux. Les solidarités interpersonnelles mêmes ténues ont un impact et une croissance potentiellement illimitées sur la réalité vivante. L'exponentiation est l'expression de la vie relationnelle efficace.

Le système de la TVA universelle numérique est une déclinaison mathématique de la réalité exponentielle de l'économie de la responsabilité. Cette économie politique de la réalité négociable exponentielle a été théorisée par le Grec Aristote. Nous la connaissons bien au-delà de notre raison formellement rationaliste d'aujourd'hui.

Partager cet article

Repost 0
Pierre Sarton du Jonchay - dans Démocratie Débat
commenter cet article

commentaires

Wilemo 05/07/2015 02:49

bonjour,
Je découvre vos propos via le blog de P. Jorion, Je ne suis pas sûr de bien saisir, et l'absence de sources me laissent sur une question. Vos propos sont empreints de certitude, et dès lors je me demande si les réformes dont vous parlez sont des hypothèses de travail et des préconisations sur ce qu'il faudrait faire, ou bien si vous parlez de réformes actuellement en cours, dont vous explicitez les conséquences. En effet, nulle part (dans les articles d'opinions généralistes et crédibles de diverses sources n'est évoqué cette numérisation et le prélèvement d'une TVA à la source.
Cordialement

Wilemo 06/07/2015 00:50

Merci pour vos précisions :) C'est toujours appréciable qu'un auteur réponde, et on ne le signale jamais assez, quand il prend la peine de le faire :-)

Pierre Sarton du Jonchay 05/07/2015 10:42

Mes propos reflètent plusieurs réalités qui délibérément ou non sont effectivement laissées dans l'ombre. Il y a en France toute une littérature technique sur la TVA dont je reprends les arguments. Mon apport spécifique (pour ce que j'en sais) dans le domaine de la monnaie consiste à poser la TVA comme une prime de change pour assurer la stabilité des monnaies, du crédit et de la fiscalité entre les États. Au passage, les traités de fondation et d'organisation de l'euro contiennent des dispositions rigoureuses sur la TVA du fait que son impact est énorme sur les équilibres économiques, financiers et budgétaires entre les pays membres et avec le reste de l'UE.
Les propositions que je fais pour la Grèce s'appuient sur mes travaux en cours de programmation d'un algorithme de compensation des paiements monétaires. Le principe général en est la chambre de compensation inter-étatique (http://www.pauljorion.com/blog/2013/05/15/la-mutation-du-bancor-dans-lespace-numerique-mondial-par-pierre-sarton-du-jonchay-et-julien-alexandre/) des parités monétaires du crédit international qu'avait proposé Keynes en 1944. La technologie des réseaux sociaux et des systèmes d'information de marché est maintenant suffisamment mature pour une numérisation totale des systèmes de paiement et de monnaie (http://pierresartondujonchay.over-blog.com/article-de-l-internet-des-objets-a-la-monnaie-des-droits-humains-101715295.html).
Mais pour que la monnaie numérique universelle ne soit pas détournée de sa finalité humaine, il nous faut transformer le fonctionnement de la démocratie à l'échelle des personnes individuelles et des relations entre les États souverains. L'UE est l'amorce de cette transformation à la condition qu'un pouvoir politique représentatif de l'unité des Européens reprenne la responsabilité du système bancaire et monétaire commun.

Pierre Sarton Du Jonchay

  • : Le blog de Pierre Sarton du Jonchay
  • Le blog de Pierre Sarton du Jonchay
  • : La crise économique actuelle a ses racines dans la civilisation. La compréhension des phénomènes en cours exige une redéfinition de la monnaie, du crédit, du risque, du marché et de la responsabilité publique. La discussion est ouverte.
  • Contact

Pierre Sarton du Jonchay

Atlantico.fr

Le Cercle des Echos

LinkedIn

Viadeo

Recherche

Catégories