Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 16:54

Commentaire déposé sur le Blog de Paul Jorion.


Principes pratiques de stabilité monétaire mondiale

La finalité du système bancor est unique : produire un étalon de prix international invariable dans le temps. La banque centrale mondiale (BCM) n’a qu’une seule activité : vendre et acheter sur le marché à terme dont les règles sont fixées et s’imposent à elle comme à n’importe quel opérateur. La BCM met de la liquidité à disposition du marché en anticipant la composition de la valeur de l’étalon dans des positions à terme. La BCM est un organe financier de crédit et de compensation qui applique des règles communes. Elle n’a aucun pouvoir politique de discussion ou d’élaboration des règles.

Le capital de la BCM varie selon l’efficacité des gouverneurs à anticiper la liquidité du marché. Responsabilité politique nulle mais responsabilité économique totale. La monnaie internationale n’est plus un instrument de puissance comme l’est le dollar ou l’euro contre le dollar. Le contrôle du système monétaire international et le calcul du capital nécessaire à la couverture des risques gérés par la BCM est dévolu à un fonds de régulation qui achète et vend des options de tous les acteurs qu’il contrôle. Là encore, la règle fondamentale est établie à l’avance : couverture systématique de tous les risques par la négociation de primes sur le marché transparent parce que régulé. Transparence par la séparation absolue des quatre activités fondamentales d’investissement, de crédit, d’assurance et d’intermédiation du prix. Aucun opérateur ne peut négocier quoique ce soit sans être garanti. Aucun opérateur ne peut intervenir sur plus d’un risque à la fois. Aucun opérateur ne peut échapper au contrôle des autres activités financières. La banque centrale et le fonds de régulation n’ont d’autre mission que d’assurer la liquidité en monnaie et en droit.

L’enjeu politique international est circonscrit au maintien de la liquidité sous la surveillance du marché qui participe au maintien de la liquidité en achetant l’intégralité du risque systémique. Tous les intérêts sont alignés par la séparation des pouvoirs financiers et l’intérêt commun à la stabilité systémique. Le bancor opère dans l’espace international une séparation entre le pouvoir financier et le pouvoir politique. Le pouvoir financier est strictement soumis à la Loi que chaque Etat maîtrise en toute autonomie et responsabilité dans son espace de souveraineté. LA MONNAIE N’EST PLUS UN INSTRUMENT DE PUISSANCE mais un instrument du prix réel de la puissance. Si le monde veut continuer à s’autodétruire, il n'a qu'à persévérer dans la guerre des monnaies en se privant d’une monnaie internationale qui soit un bien commun de la concurrence économique régulée par le Droit.

Partager cet article

Repost 0
Pierre Sarton du Jonchay - dans Régulation
commenter cet article

commentaires

Pierre Sarton Du Jonchay

  • : Le blog de Pierre Sarton du Jonchay
  • Le blog de Pierre Sarton du Jonchay
  • : La crise économique actuelle a ses racines dans la civilisation. La compréhension des phénomènes en cours exige une redéfinition de la monnaie, du crédit, du risque, du marché et de la responsabilité publique. La discussion est ouverte.
  • Contact

Pierre Sarton du Jonchay

Atlantico.fr

Le Cercle des Echos

LinkedIn

Viadeo

Recherche

Catégories